Quelles sont les différentes du code de la route français avec ceux du reste de l’Europe

Les routes françaises comptent parmi les plus sûres au monde, nous pouvons nous estimer chanceux. Mais quelles en sont les explications ? Quels sont les différences entre notre code de la route et les règles appliquées dans d’autre pays, particulièrement chez nos voisins européens ?

En apparence, notre code de la route ne semble pas si différent de ceux du reste de l’Europe (hormis au Royaume-Uni où ils roulent à gauche). Cependant, nous allons observer ensemble quelques différences et ainsi vous permettre de conduire à l’étranger en toute sérénité.

Nous allons prendre pour base notre code de la route et voir combien il diffère des règles en vigueur dans d’autres pays européens.

Législation stricte sur l’alcoolémie

Une des différences les plus flagrantes dans notre code de la route est le taux d’alcool maximal autorisé. Non seulement la France est le seul pays européen où il est obligatoire d’avoir un alcotest dans sa voiture, mais l’alcoolémie maximale autorisée est l’une des plus basse au monde.

La différence entre la limite autorisée de l’autre côté de la manche et en France est frappante, les Britanniques ne peuvent pas prendre le volant avec un taux d’alcool supérieur à 0,8 gramme, ceci sans distinction d’âge, qu’ils soient ou pas jeunes conducteurs. C’est quatre fois plus élevé que pour ceux aillant obtenus leur permis de conduire depuis moins de trois ans en France – 0,3 gramme par litre de plus que pour le reste des conducteurs, la limite étant fixée à 0,5 gramme.

triangle rougeL’interdiction d’utiliser un casque audio

Peut-être l’apprenez-vous, mais les casques audio et autres écouteurs sont interdits sur les routes françaises contrairement au reste du continent. Certains états des États-Unis ont adopté des lois similaires, comme la Californie, mais la France est le seul pays à avoir instauré une telle législation.

Nous sommes peut-être les seuls à avoir banni les écouteurs, mais selon nous, cette réglementation parait plus que logique. Que vous soyez d’accord ou non, un casque vous coupe de votre environnement sonore vous empêchant d’entendre les véhicules approchants ou autours de vous. Et utiliser des écouteurs augmente également le risque de manipuler son téléphone au volant.

Lois sur les équipements de sécurité

Nous avons remarqué que les résidents d’autres pays sont souvent surpris du nombre d’équipement de sécurité que nous devons posséder dans nos voitures. Cela peut paraitre excessif car, en effet, une grande partie de l’espace de rangement à bord est occupée par des vêtements à haute visibilité, des triangles de signalisation, des ampoules de rechange et des kits d’alcootest.

Et pourtant, on ne peut jamais être trop prudent. Une panne est vite arrivée et il vaut mieux y être préparé. Et avec une telle diversité topographique et de types de routes à travers notre pays, on ne sait jamais sur quel type de route on peut se retrouver bloqué.

 l'autorouteVignette anti-pollution

L’une des règles qui frappent le plus les conducteurs étrangers quand ils empruntent les routes françaises est la vignette Crit’Air nécessaire pour circuler dans certaines villes, dont Paris. Ce dispositif relativement récent semble échapper aux visiteurs venant d’autres pays qui ne sont pas au fait de l’amende de 120 € qu’ils risquent de recevoir si cet autocollant n’est pas visible. Aïe !

Et pourtant, il n’est pas étonnant que nous disposions d’un système pour faire payer les personnes qui conduisent dans les grandes villes, beaucoup d’autre pays ont mis en place des dispositifs similaires pour réduire les émissions de gaz. Londres en est le parfait exemple avec sa Zone à basse émissions « Low Emissions Zone », où les conducteurs doivent payer pour pouvoir entrer dans certaines zones de la capitale (mais il n’existe pas d’autocollant à coller sur le pare-brise).

Dépannage exclusivement géré par les sociétés d’autoroute

Une autre loi unique en Europe appliquée en France est l’interdiction aux sociétés de dépannage privées d’intervenir sur l’autoroute à la demande des automobilistes. A la différence d’autres pays où c’est à l’automobiliste de contacter une dépanneuse en cas d’urgence, qu’il soit sur une nationale, une départementale ou une autoroute, ce qui n’est pas permis en France. Il existe un service d’assistance public dont la mission est de secourir les véhicules tombés en panne sur l’autoroute.

Nous nous sommes habitués à l’existence de ce service public d’assistance autoroutière, mais il peut surprendre les conducteurs venant d’autres pays d’Europe. Par exemple, au Royaume-Uni, les conducteurs risquent de se retrouver bloqués au bord de la route s’ils n’ont pas leur propre couverture de dépannage ou de payer très cher les dépannages routiers. Si vous conduisez au Royaume-Uni, assurez-vous d’avoir la bonne couverture.

leçon de conduiteL’âge le plus élevé pour passer son permis

Comme vous le savez, l’âge minimum légal pour passer son permis en France est de dix-huit ans et de 15 ans pour commencer la conduite accompagnée. Même si dix-huit ans semble être l’âge raisonnable pour commencer à conduire, que d’autres pays ont aussi adoptés, ailleurs en Europe l’âge minimum pour passer son permis de conduire est plus bas.

En effet dans d’autres pays Européens, il est possible de passer son permis à dix-sept ans, notamment en Allemagne, en Italie, en Grèce, en Hongrie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Dans quelques autres pays l’âge minimum pour conduire est de seize ans, comme en Slovénie, en Lituanie, en Estonie, aux États-Unis et en Islande.

Limitation de vitesse

La vitesse est un sujet de discussion récurrent chez la communauté des automobilistes français, certains critiquant nos règles trop sévères et d’autres suggérant que davantage doit être fait pour réduire la conduite dangereuse. Quel que soit votre position sur le sujet, il est intéressant de noter que nos limitations de vitesse sur les routes départementales ou nationales sont parmi les plus basses d’Europe.

La limitation de vitesse historique sur les nationales est de 90 km/h. Mais depuis 2018, la législation a changé et est passée à 80 km/h, ceci dans le but de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de rendre les routes plus sûres.

Comparé à d’autres pays, 80 km/h est une vitesse maximale basse sur les routes à une voie. Au Royaume-Uni, cette limite est de 96,5 km/h (60 mph/h), tandis qu’en Espagne, en Italie et en Allemagne, la limitation de vitesse varie de 90 à 110 km/h, ce qui fait de la France le pays où la limitation de vitesse est la plus basse.

Nous espérons que cet article sur les différences entre notre code la route français et celui d’autres pays européens vous a été utile. Souvenez-vous que si vous avez besoin de conseils pour réparer et entretenir votre voiture, les tutoriels et la gamme d’outils Holts peut vous être utile. Pour plus d’informations, consultez notre site internet.

Comment prolonger la durée de vie de votre voiture à moindre coût

Tout ce que vous devez savoir sur les limiteurs de vitesse

Comment la composition des carburants s’est adaptée à l’évolution des politiques environnementales mondiales

Pourquoi les additifs pour carburant sont-ils importants ?